logo

Vendredi 21 Juillet 2017

Accueil Présentation du village
Entre lac et forêt...
Index de l'article
Entre lac et forêt...
Géographie
Topologie du site
Population
Climat
Toutes les pages

 

Malbuisson est une commune située dans le Doubs (25), au bord du lac de Saint-Point sur le versant d'un contrefort du Mont d'Or. Longtemps village d'agriculteurs, la commune a connu dès le début des années 1900 une expansion importante avec l’avènement du tourisme, rendu possible par l’ouverture d’une ligne de chemin de fer nommée le « tacot » entre Pontarlier et Foncine (Aujourd’hui disparue). Alors classée station climatérique (alt. 900m), Malbuisson devint une destination prisée par les notables de Pontarlier, de Besançon, mais aussi par quelques parisiens, tombés sous le charme des lieux et des activités possibles.

 

Vue de Malbuisson depuis la rive gauche
 

 

Depuis lors, l’économie de la commune s’est développée principalement autour du tourisme et le village perpétue ainsi cette tradition, en proposant : 

  • des pistes de ski de fond, des sentiers pour la pratique du VTT, de la randonnée pédestre sur les montagnes environnantes 
  • voile, barque, pédalo, pêche et baignade avec le lac 
  • des établissements hôteliers et des restaurants de qualité, et de nombreux commerces proposant entre autres des produits du terroir 
  • une nature préservée tant au niveau de la forêt que du lac   

 

Géographie 

Malbuisson est une commune située dans le département du Doubs en région Franche-Comté, sur le bord du Lac de Saint Point. Le village se niche au cœur du massif du Jura, plus précisément dans le Haut Doubs, région s’étalant de Morteau à Chapelle des bois, où l’altitude est supérieure à 800 mètres. C’est un pays de moyenne montagne, aux abords de la Suisse avec pour passage une cluse entre Jougne et Vallorbe, surplombée par le point culminant du Doubs, le Mont d’Or (1463m).

 


En balcon au-dessus du lac Saint-Point (aussi souvent appelé Lac de Malbuisson), entre l'eau et la forêt, le village de Malbuisson s'étire sur deux kilomètres entre le Vézenay, et la forêt de la Fuvelle sur une bande de 400 m de large. Le plan d’eau long de 8,5 kilomètres et large de 1km, forme un des plus grands lacs naturels de France après le lac du Bourget, le lac d'Annecy exception faite de la partie française du lac Léman. Il est le plus vaste des lacs naturels du Jura français, situé dans un large val orienté du sud-ouest au nord-est, entre la montagne du Laveron et celle du Fort de Saint-Antoine.

Le site profite donc de la présence d’un plan d’eau, d’une forêt dense de résineux, mais aussi de plusieurs sources d’eau naturelle qui ressurgissent de la montagne. La plus connue est la source bleue, issue d’un réseau souterrain complexe, avant de ressortir et de s’écouler dans le lac.

La commune a une limite communale terrestre avec Labergement-Sainte- Marie, Montperreux, Saint-Antoine, Touillon-et-Loutelet, mais Malbuisson détient aussi une limite communale au niveau du lac avec Saint-Point-Lac. 

 


 

Topologie du site 

De petite taille (660ha), la commune connaît un dénivelé important entre son point le plus bas, le lac, dont l’altitude est légèrement inférieur à 850m et son point le plus haut, au lieu-dit "le bois de ban" qui culmine à 1091m. La montée vers le sommet depuis le lac s’effectue en trois paliers successifs :

  • Le premier de quelques dizaines de mètres voit l’altitude passer assez vigoureusement de 850m à 880/900m où se situe le premier replat, en grande partie colonisée par l’urbanisation.

  • Le second est le plus important puisqu’il correspond à un dénivelé de plus de 100m sur une très faible distance (145m entre la station de pompage et le sommet des "Troncs Chez Tous" (autre lieu-dit forestier) soit des pourcentages voisins de 25). Au-dessus de 1000/1030m, un replat sommital est exploité de façon pastorale (Les chatières, Granges de Malbuisson). Ce dernier est plus marqué au sud, où quelques légères contre-pentes correspondent à un système de vallée sèche, qu’au nord où la pente s’infléchit seulement.

  • Et puis les altitudes progressent à nouveau vers l’Est où la limite communale correspond grossièrement à la ligne de crête qui domine le fort de Saint-Antoine (1050-1090m).

 

 

 

Population

Les habitants de la commune de Malbuisson sont appellés les Malbuissonnais. La commune se compose :

  • Du village de Malbuisson, qui compte un peu plus de 800 habitants 

  • d'un écart nommé « Le Vézenay », situé au nord de la commune, qui est constitué d’une cinquantaine de maisons et d’une centaine d’habitants. Ce village fût rattaché à Malbuisson juste après la Révolution Française, en 1790-1794. 

  • De deux lieux dits : Les Granges de Malbuisson, groupement de vieilles fermes située sur les hauteurs de la commune en direction du fort de Saint-Antoine, et la Source Bleue (partagée officieusement avec Montperreux), au nord de la commune, résurgence d’eau souterraine aux reflets bleutés formant une rivière se jetant dans le lac de Saint-Point. Cette rivière assure aujourd’hui la limite entre Malbuisson et Montperreux après que ces deux communes aient absorbé le petit village de Chaudron en 1856.

 


 


 

 

 

 

La Météo


Un p'tit coup d'oeil

  • Magique en toutes saisons
  • Magique en toutes saisons
  • Magique en toutes saisons
  • Magique en toutes saisons
  • Magique en toutes saisons
  • Magique en toutes saisons
  • Magique en toutes saisons
  • Magique en toutes saisons
  • Magique en toutes saisons
  • Magique en toutes saisons
  • Magique en toutes saisons
  • Magique en toutes saisons
  • Magique en toutes saisons
  • Magique en toutes saisons
  • Magique en toutes saisons

Publicité




Animé par Joomla!. Site géré par IDNet Service.